Tous les articles par blaugranafr

Barcelone craint le départ de Messi

La volonté de Neymar de rejouer avec Lionel Messi fait craindre à la presse catalane un départ de l’Argentin au PSG, plutôt qu’espérer un retour du Brésilien au Barça, en proie à de grosses difficultés économiques.

Le « bombazo Neymar » fait trembler Barcelone. En affirmant sa volonté de rejouer avec Lionel Messi « dès l’année prochaine », le Brésilien a relancé la brûlante question de l’avenir de l’Argentin, en fin de contrat en Catalogne en juin 2021. Sur le papier, deux clubs semblent en capacité de réunir les deux stars: le Barça et le PSG. Mais pour les médias catalans, un départ de l’idole barcelonaise semble plus crédible qu’un retour de Neymar.

C’est l’avis de Sport, très peu rassuré par les déclarations du président intérimaire, Carles Tusquets, sur les grosses difficultés économiques du club. « La situation économique dramatique du Barça rend plus facile un départ de Messi à Paris qu’un transfert de Neymar contre 100 millions d’euros« , explique le journal.

Laporta : « Bartomeu a laissé un très mauvais héritage »

Suite à la démission de Josep Maria Bartomeu le 28 octobre dernier, Joan Laporta s’était présenté comme candidat à la succession de l’ancien patron du FC Barcelone. Il n’avait eu besoin que de deux petits jours pour annoncer sa précandidature dans laquelle il avait confié avoir l’intention de conserver Lionel Messi. L’ancien président du FC Barcelone de 2003 à 2010 devra néanmoins attendre le mois de janvier 2021 pour ainsi connaitre le verdict final quant à l’heureux élu qui reprendra les rênes d’un club en réelle difficulté sur le plan financier.

S’il a de quoi en vouloir à l’ancien président des Culés, Joan Laporta n’est toutefois pas passé par quatre chemins pour dézinguer son homologue même si ce n’est selon lui pas à lui d’estimer s’il est le pire président que le club catalan n’ait jamais eu. «Bartomeu a laissé un très mauvais héritage et a laissé le club dans un niveau d’endettement presque insoutenable avec des dépenses insoutenables. Il a été affecté par la partie du Covid, mais elle provenait déjà d’une mauvaise gestion antérieure. Ce n’est pas à moi d’évaluer s’il est le pire. Je ne suis pas ici pour décerner ce genre de prix», a ainsi confié l’homme de 58 ans à El Partidazo de COPE.